Les différents types de poêle à bois

Les différents types de poêle à bois

Le système de chauffage d’intérieur connait une tournure décisive de nos jours. Les climatiseurs sont efficaces, mais sont jugés néfastes à l’environnement. Tandis que les cheminées traditionnelles sont source de fumées. C’est pourquoi, les gens se tournent vers l’utilisation des poêles à bois. Ces derniers sont ergonomiques et écologiques. L’alternative idéale pour profiter d’une ambiance chaleureuse sans nuire à l’écosystème. Par ailleurs, il faut savoir choisir le type qui correspond au cadre de la pièce. Il y a les poêles à granulés et les poêles à bûches. Ces derniers possèdent encore des différences en fonction de leur utilisation.

Les poêles à granulés

Également connus sous le nom de poêles à pellets, ceux-ci fonctionnent à l’aide des petits cylindres de bois compressés. Ce sont ces pellets qui conditionnent l’allumage, l’extinction et le niveau de chaleur qu’on veut obtenir. Selon le guide du poêle à bois, ils font référence au biocombustible compte tenu de leur faible teneur en carbone. En outre, ce système est surtout caractérisé par son autonomie, car il ne nécessite pas une alimentation par chauffage central. Il existe 4 types de poêle à granulés.

Poêle à convection naturelle

Ce modèle est surtout recommandé pour un espace réduit. Le système fonctionne par transmission de la chaleur provoquée de manière automatique. De ce fait, le procédé est 100 % naturel. Il n’est pas équipé de ventilateur pour propager la chaleur dans toute la salle. En effet, la température n’est pas homogène.

Poêle ventilé

Contrairement au poêle à convection naturelle, celui-ci dispose d’un ventilateur pour uniformiser la chaleur provoquée. Ainsi, le chauffage va se sentir de façon proportionnelle dans chaque recoin de la maison. Cependant, celui-ci consomme plus ou moins en électricité. En plus, le bruit du ventilateur trouble le calme.

Poêle canalisable

Pour une espace plus grande, le poêle canalisable est le plus recommandé. Celui-ci est équipé de deux ventilateurs pour mieux répartir la chaleur jusqu’aux parties les plus éloignées. Il peut chauffer jusqu’à quatre pièces en même temps. Toutefois, sa mise en place requiert quelques travaux indispensables comme la dissimulation des gaines.

Poêle hydraulique

Le poêle hydraulique dispose d’un chauffage à bois et d’une réserve d’eau qui se chauffe au fil du temps. Quand le brûleur atteint le niveau de température voulu, l’eau chaude va répartir la chaleur sous forme de vapeur d’eau pour économiser les pellets. La chaleur est beaucoup plus durable et plus consistante avec ce modèle.

Les poêles à bûches

Par rapport aux poêles à granulés, les poêles à bûches coutent moins cher et économisent mieux l’énergie à répartir dans une salle. À la place des pellets, ce système utilise des bûches comme pour les cheminées. Mais grâce à la matière dont il est fabriqué, le carbone est déjà en faible quantité dans l’atmosphère. En plus, celui-ci est facile à installer et n’a pas besoin d’être connecté à une source électrique.

Poêle de masse

Le poêle de masse permet d’augmenter la température ambiante d’une grande salle de manière naturelle. Celui-ci est très grand et doit être installé au milieu d’une pièce pour mieux partager la chaleur. Il est également appelé poêle à restitution lente de chaleur, car sa quantité de stockage thermique est étonnante.

Poêle à bûches

Il s’agit de la version la plus ancienne des poêles à bois. Celui-ci nécessite moins de procédures. Le système se repose sur l’allumage des bois à l’intérieur et c’est tout. Cependant, les bûches seront exposées à brûler complètement. Ce qui va déterminer un désavantage sur la quantité d’énergie dépensée compte tenu d’une éventualité de surchauffe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *